Sersou
Accueil > EL PAÏS > CHAUBART - LAPLACE

CHAUBART - LAPLACE

Photo extraite du livre "Montauban dévoilée" edition CED Ces deux familles sont originaires de Montauban ou de son très proche environ.

Chaubart ou Chaubard, à notre niveau c’est le même nom de famille, car pour les générations précédentes l’orthographe n’avait pas autant d’importance. Dans un acte d’état civil, il est possible de trouver le nom de famille écrit de différentes manières par exemple "sur l’état civil de naissance de Bonne-Maman, Marguerite Chaubart, est écrit une fois Chaubard et une autrefois Chaubart..." remarque de Yves B.

<"...... Ce chemin se trouve à Verlhaget, quartier rural de Montauban et où habitaient mes arrières grand parents maternels . Garrigues x Chaubard . Le surnom de mon arrière grand père était "Gimbelet". Ce chemin est à coté de celui de Chaubard. Les cousins de ma mère habitent toujours la ferme de famille chemin de Gimbelet ......" d’ Yves B.

LOU TEMPLE DEL FAOU

Lou temple del Faou.Per basti l’oustal de nostre Diou, lous anciens poudiou pas causi un miliou endrets.
Lous protestants del bord del Tescou lou bouliou al Carreyrat, lous del Faou lou bouliou in lou bilatsé ; per metre lous uns e lous austris d’accordi lou campéou a flan de pets, as Poulidets, l’endrets coumbénio a soq’ero destinat.
Aquès igounaous serquéou pas a basti uno catédralo, lous anciens toutzou tracats n’abiou coumo temple que lous arbres des bosquets des caboullious. Omes é fennos remplis d’aquelo foue que lous rendio capables de braba la mort ou las galeros se reunissiou quan-mèmo entre frayres per letzi la biblo e prega Diou.
Se countentéou d’un gros oustal, dount uno partido syouscéc lou templé per celebra lous ouficis, cado dimentsé ero plé. L’aoutro partido servissio d’escolo : un redzent cado dzoun aprenio lous maynatzes a escrioure e a letzi la biblo .
Cant oun dintro en aquel oustal de Diou, so prumyè qu’oun bey pel la muraille d’en faço, uno grando crous de bouès qu’a remplaçat la cadièro, la decendegou pel pastur estre pus prèp des parouquias.
La taoulo sento nous rapelo lou sacrifici de Dzezus fats un cop per toutis per salba lous paoures pecayres que sèn.
L’armonyoum accoumpagno nostris cantiqués ; malgre nostro bouno boulountat per adoura e glourifia Dzesus cantan pas toutzoun dzuste.
EL soul aprecio.
Lous bancs soun durs, a qué serbio de s’en plantse, Dzezus nasquec in un estaple, can syousquec gran pla sigur abio de faoutur per s’assieta. Per mur, sur uno plaço de marbre oun soun escribut lous nouns de dzoubes de la paroquio toumbad dzous la mitraillo à la flou de lour atze, s’errou elis tabé assietat sur aques bancs e aproutsa d’aquelo taoulo.
De grandos fenestros daissou dintra lou sourel, sayo pla doumatze de brulla de lun can Diou a prebist so que cal per nous eclayra lou dzoun. Per counfessa nostris pecats e nous repenti, abèn pas bezoun de coens é de recoens, tout se passo al gran dzoun.
Cant oun sort d’aquel oustal aprèp abé repaouzat lou cos e l’esprit , e recebut l’esperenso, lous èls soun emerbeillats de la pats que regno al tour .
D’un coustat, amoun-lenc, Mountalba, de l’aoutre, la plano del Tescou, lou bilatsé de
St Naoufari es arrucat tout al founs. Daban la porto, lou gran casse, ornomen que Diou soul a façounat ; l’estiou nous oufris soun oumbro fresco.L’ibér, à Nadal, sous grandis brasses nuts, birats catsa lou cel, sabou qu’a Pascos lou sourel lou regaillardira é fara sourti de féilletos toutos nebos..
Pantacousto lou tournara beyre, bert, féillut, e sa spandou retroubado.
E bous aouéy que repaouzas darret aquel temple, dourmes en pats.
Toutzoun berts lous aoussupriés coumo de sentinelos mountou la gardo a bostre cant de repous.

Écrit par Suzelie Rose Garrigues-Quatre.
pour la version française son petit fils Yves
se ferra un plaisir de vous la communiquer.


Chaubart Pierre et Gaubil Anne achétent la maison en 1853 . Leur fils Antoine et son épouse Marie-Antonia Laplace feront construire la maison dans sa forme actuelle en 1907. Encore maintenant elle est habitée par leurs descendants, la sixième générations, en 157 ans.

La maison en 1931 La maison du Fau en 1931
La maison en 1960 La maison du Fau en 1960

N° 4100-4130 route du Fau, en 2010.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0